compte rendu,  Témoignage

La soirée de réouverture de l’attraction Phantom Manor

L’une des grandes attentes du début de cette année 2019 c’était sans aucun doute la réouverture de Phantom Manor après de multiples changements de dates à cause du chantier. Mais finalement, en avril on nous annonçait la réouverture de notre manoir et surtout une soirée spécialement pour fêter cela. Après tout, Phantom Manor est une attraction phare du parc depuis son ouverte et surtout, elle est unique dans son genre. Je rêvais de pouvoir y aller et j’ai eu la chance de réussir à obtenir un billet avec mon passeport annuel infinity.  Après de longs mois, on allait enfin pouvoir fouler à nouveau les portes pour rendre visite au Phantom et à Mélanie.
 
Pour l’occasion, mes amies et moi avions décidé de nous trouver des tenues en rapport avec le thème : une soirée à l’époque du Far West dans cette jolie ville qu’est Thunder Mesa. Mon amie Marie portait une robe Haunted Mansion provenant de Floride, Maureen avait mis une robe longue en dentelle et j’avais tenté de me faire un cosplay de Constance Hatchaway, la mariée tueuse des Haunted Mansion américaines. Autant vous dire qu’on s’est bien amusées pendant la soirée et qu’on nous regardait pas mal au Disney Village quand on s’y promenait avant la soirée ! 
 
C’était déjà tellement agréable, en s’approchant du manoir pendant la journée, de ne plus voir les palissades autour de son entrée, d’observer des personnes faisant la file pour pouvoir le visiter. Enfin on pouvait apercevoir le jardin et la petite cour, ainsi que la nouvelle file FastPass.
I. Le début de la soirée

La soirée débutait tard à 22h30, après la fermeture du parc pour les visiteurs. Etant donné que je suis handicapée et que je suis en fauteuil roulant, nous attendions dans la zone PMR pour l’ouverture des parcs. Elle se situait sur la droite, près de la consigne. Le plus souvent, mais pas toujours, ils ouvrent d’abord les portes de la file PMR afin qu’on ne soit pas trop bousculés par les personnes qui courent dès l’ouverture. 

Enfin ça c’est en théorie. Dans la pratique c’est autant la guerre dans la file PMR. Lors de cette soirée, les gens se sont mis à se bousculer afin de passer en premier. Vu qu’il y avait eu des personnes créant de faux bracelets pour la soirée, les cast members vérifiaient bien qu’on en portait un et qu’il n’était pas faux donc ça prenait un petit peu plus de temps que d’ordinaire. Alors en fauteuil roulant, c’était un peu la galère pour passer mais heureusement il y avait des personnes très gentilles qui nous ont laissé passer à un moment et on se soutenait entre personnesen fauteuil. 

On a ensuite eu le temps de nous diriger vers le land, passant sous la gare, près du Gazebo de Main Street et par l’arcade. Des Cast Members nous dirigeaient vers le passage entre Main Street et le restaurant Lucky Nugget tout en vérifiant régulièrement notre bracelet. Là-bas en arrivant, il y avait des habitants de Thunder Mesa, la ville de Frontierland. Ils tenaient en main des exemplaires du journal de la ville annonçant la réouverture de Phantom Manor.

« Vous avez entendu la nouvelle? Phantom Manor a rouvert»

qu’ils nous disaient en souriant.

II. L'ambiance à Thunder Mesa

En arrivant, un habitant de Thunder Mesa nous a complimentées pour nos tenues et il nous a très gentiment guidées pour savoir oùnous placer pour voir le discours du Maire et de sa femme. Nous étions un peu perdues car, comme je suis en fauteuil, dans une foule de gens je ne vois presque rien puisque tout le monde est debout, mais heureusement que ce gentil monsieur était là. Le discours allait donc se faire depuis le haut du Molly Brown en compagnie, entre autre, du sheriff de la ville. 

« Chers citoyens de Thunder Mesa et vous visiteurs d’un soir, soyez les bienvenus ! Je suis particulièrement heureux que vous soyez si nombreux à avoir répondu à notre invitation. Ce soir nous sommes tellement fiers de rouvrir enfin les portes de cette magnifique demeure qui illumine notre ville depuis tant d’années et qui a marqué son histoire. » Dit-il dans son mégaphone avant de le passer à sa femme qui rajoute quelques mots en anglais.

Il en profite pour avoir une pensée pour Henry Ravenswood, le propriétaire du manoir et également pour Mélanie, sa fille qui a disparu. Il rajoute que les histoires autour du manoir ne sont que des légendes et il rassure ainsi la population et les invités de cette soirée.

Une fois son discours terminé, un bruit de clé se fait entendre dans le land et un homme sort de la porte principale du manoir. Il s’agit du gardien des clés qui vient ouvrir la grille. Il marmonne dans sa barbe que nous avons bien l’air bête à nous presser devant la grille et qu’après tout, on n’est plus à une minute près ? Un rire retentit entre les fans. 

Nous profitons ensuite pour faire le tour du manoir, nous balader un peu dans le land et profiter de l’ambiance générale. Nous avons la chance de rencontrer le Maire et sa femme et nous pouvons voir que beaucoup de personnes ont joué le jeu et se sont habillés pour l’occasion. Il y a de nombreuses mariées par exemple et des gentilshommes avec des hautsde forme sur la tête.

Puisque le quai d’embarquement du Molly Brown est ouvert à tous, nous allons prendre des photos devant le bateau. Il est rare de pouvoir s’en approcher comme cela et d’en admirer les détails. 

C’est en réalité assez impressionnant et on se rend compte de sa grandeur et sa beauté. Nous avons aussi la chance de discuter avec des Cast Memberset partager notre passion sur le manoir.

III. Mais minuit approchait à grand pas.

Cinq minutes avant, le manoir change et une horloge apparaît sur sa devanture, identique à celle présente dans l’attraction. Des bruits menaçant se faisaient entendre en même temps que le tic toc et plus minuit approchait, plus ils étaient forts et plus l’horloge devenait menaçante. L’ambiance était tendue et pesante et nous frissonnions. Etait-ce du au froid ou à cette ambiance ?

Les douze coups de minuit résonnent alors dans tout le Land et la voix de Mélanie se fait entendre. 

«  Comme il était beau mon manoir avec son architecture resplendissante et son jardin tapissé de roses. Un véritable joyau juché au sommet de Boot Hill. Rien n’était trop beau pour mon père et on venait de partout pour admirer la merveille qu’il avait bâtie. Ils nous oublient. Que reste-t-il ? Une maison vide qui n’est plus que le souvenir d’un temps révolu. Et moi, moi qui me meurs de solitude tandis que le temps passe et semble m’avoir oublié … »

On entend au loin la musique de la Ballroom, des corbeaux  croassent  et le tonnerre se met à gronder sur la façade du manoir avant que la pluie ne s’abatte à son tour. 

Le thème de Phantom Manor se joue au piano et il se répand dans l’air. Enfin un fantôme s’échappe de la fenêtre au milieu et le Phantom nous parle tandis que son portrait apparait sur la façade du manoir et que le fantôme de Mélanie s’envole. 

« Magnifique n’est-ce-pas ? C’est comme si le manoir tout entier revenait à la vie. De quoi me ravir le cœur, enfin s’il bat encore. Mais la fête est encore loin d’être finie. Sachez que vous serez toujours bienvenus au Manoir Ravenswood. Oh, juste un dernier conseil. Ne vous avisez pas d’approcher Mélanie sinon qui sait ce qui pourrait vous arriver. »

Bouche bée après ce spectacle, je ne sais pas encore exactement ce que je ressens alors que nous nous éloignons du bateau et que les visiteurs rentrent dans le manoir pour le visiter. Je pense que je ressens une partie du désespoir de Mélanie, abandonnée et prisonnière de cette maison. Son discours m’a particulièrement émue parce que depuis toujours j’éprouve une certaine admiration pour la mariée. Ce n’était en réalité pas un grand spectacle avec une foule de danseurs et un immense feu d’artifice mais il m’a retournée et je peux affirmer que je ne risque pas de l’oublier. 

Tout semble soudainement bien différent à Thunder Mesa alors que nous nous approchons à nouveau du manoir dans l’intention de le visiter à notre tour. 

Les habitants de Thunder Mesa semblent être … différents. Ils nous observent d’un air vide, marchant plus lentement, comme s’ils ne nous voyaient pas réellement, certains chantent des comptines (Promenons-nous dans les bois) et d’autre nous disent de partir. Le Sheriff semble être le seul à toujours être sain d’esprit. Il nous demande gentiment si tout se passe bien pour nous et que s’il y a quelque chose, il suffit de lui en parler. Mais un cri retentit au loin et il se met à rire d’une façon nerveuse. 

– Ça ira, vous avez des renforts s’il faut, n’est-ce-pas ? lui demande-t-on. 
– Des … des renforts ? Bien sûr. Des renforts.

Il n’a pas l’air très sûr de lui et il s’éloigne de nous, un peu perdu. Décidément, tout semble être bien étrange depuis que minuit a sonné. 

IV. Une visite au manoir

Etant donné que je suis en fauteuil roulant, nous nous dirigeons vers la sortie pour pouvoir faire l’attraction. Un Cast Member nous y attend. 

Je sais qu’avec ma carte, je dois passer par la sortie. Ce que je veux dire par là c’est que je ne peux pas faire la file d’attente classique ou bien passer par la porte à droite du foyer, en haut d’escaliers. Elle est là pour les personnes handicapées ne pouvant pas attendre longtemps debout mais qui peuvent quand même faire la première partie de l’attraction. Or, en passant par la sortie nous manquons une partie de l’attraction en elle-même et ainsi de la storyline puisqu’on ne peut pas faire le foyer (la première salle), ni la strechroom (l’ascenceur), ni le couloir avant l’embarquement. 

Et au vu des nouveautés, j’avais réellement très envie de pouvoir admirer cette nouvelle version mais, en plus, je me sens coupable de priver mes deux amies parce qu’elles ne peuvent pas le faire non plus, à cause de moi. 

Mais elles me rassurent et nous entrons par la sortie, malgré tout très excitée de rentrer à nouveau ici, d’entendre cette musique, de revoir ces costumes. Je gare mon fauteuil le long du mur à droite et on arrête le tapis roulant pour que je puisse embarquer plus tranquillement. 

Je suis heureuse de me trouver à nouveau dans un Doombuggy (le véhicule de l’attraction), dans l’obscurité. L’attraction me plaît beaucoup dans l’ensemble et j’aimerais énormément en parler, mais mon article serait terriblement long dans ce cas-là.

Mais ce n’est que plus tard, une fois de retour dans le Land que nous nous rendons compte d’une chose : des fantômes errent dans les jardins du manoir. Plus précisément Mélanie semble prisonnière et elle cherche une sortie de secours. Les bras tendus devant elle, on dirait qu’elle cherche à nous attraper mais son regard nous traverse, comme si nous étions invisibles pour elle. Le désespoir se lit en elle.

Mais elle n’est pas seule

Un grand bruit sourd retentit derrière elle et la première fois je remarque que c’est une pelle qui fait ce bruit-là. Une pelle que l’on tape avec violence sur le sol. D’abord je pense simplement qu’un creuseur de tombe se balade derrière elle. J’en avais rencontré au Magic Kingdom lors de soirées d’Halloween et je les avais trouvés très sympathique, mais je me trompe lourdement. 

Phantom suit Mélanie là où elle se dirige sauf quand elle est prisonnière du jardin, là où personne ne peut réellement s’approcher d’elle, là où il est sûr qu’on ne touchera pas à sa précieuse Mélanie. Pendant ce temps-là, il s’approche de nous, pauvres mortels. 

Une jeune fille pousse un hurlement et s’enfuit en courant loin, vers le Lucky Nugget. Tout le monde se retourne, se demandant ce qu’il se passe. Soudainement Phantom apparaît à ses trousses alors qu’il tape de la pelle par terre.

Sommes-nous encore dans notre monde ou bien est-ce que nous nous trouvons avec les fantômes du manoir ? 

V. Conclusion

Ce n’était pas ma première soirée à Disneyland Paris puisque j’ai déjà fait plusieurs soirées d’Halloween, la Fandaze et quelques soirées passeport annuels. Cependant, cette soirée gratuite était sans aucun doute la meilleure avec la soirée de la Tour de la Terreur. Oh non il n’y avait pas une foule d’attractions ouverte, des personnages extrêmement rares à prendre en photo avec nous ou bien une parade extraordinaire qui nous en mettrait plein aux yeux. Il y avait mieux.

Pendant une soirée je me suis crue être une visiteuse venue assister à l’ouverture de Phantom Manor. Nous nous trouvons au 19ème siècle dans une ville vivant grâce à la mine de Big Thunder Mountain qui appartient à M. Henry Ravenswood. Nous sommes réellement acteurs de cette soirée et pas simplement spectateurs. Ici, n’attendez pas trois heures pour avoir une photo avec un personnage, venez vivre réellement l’expérience. C’est exactement ce que je recherche pendant les soirées à Disneyland Paris.

J’ai adoré l’ambiance, autant grâce aux Cast Members que grâce aux fans. Certains reconnaissaient mon costume et j’en étais vraiment très fière. Phantom Manor et Big Thunder Mountain étaient les seules attractions ouvertes, mais c’était bien assez. Le stand de tir était gratuit pour l’occasion alors nous en avons profité pour le tester et c’était vraiment très amusant.

La seule chose qui m’a dérangé c’était la communication de Disneyland Paris. La soirée était vendue comme étant une soirée pour les passeports annuels infinity sur le groupe Facebook alors qu’il s’agissait en réalité d’une soirée pour la presse et les Insidears qui a été ouverte à un nombre limité de passeports annuels et de Cast Members. Ça peut sembler être un détail, mais j’aime savoir à quoi m’attendre. De plus la mise en vente fut chaotique au vu du petit nombre de places. En réalité, j’aurais accepté de payer pour cette soirée gratuite.

Je ne regrette absolument pas de ne pas avoir pu faire une photo avec Mélanie ou Phantom car en réalité, j’aurais perdu toute ma soirée à faire bêtement la file d’attente et là, il y avait une vraie expérience unique. Phantom a d’ailleurs tenté de me kidnapper en fin de soirée, mais dommage pour lui c’est moi qui dirige mon fauteuil. J’ai bien eu peur qu’il ne tente de me tuer mais en réalité, il m’a salué en soulevant son chapeau avant d’aller terrifier d’autres guests. C’était aussi effrayant qu’amusant comme expérience. 

Alors Disneyland Paris, s’il te plaît, prends exemple sur cette soirée et celle de la Tour de la Terreur dans le même style et laisse-nous devenir des acteurs, fait nous vivre un rêve le temps de quelques heures, permet-nous de nous imaginer ailleurs. Allons prendre le thé avec Alice, vivons une aventure de pirates où bien participons à une mission avec Buzz.

Ton slogan était « Rien que d’y penser, ça fait rêver » et tu vois Disneyland Paris, quand je pense à cette soirée du 30 avril 2019, ça me fait rêver.

J’espère que l’article vous aura plu parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire. Un grand merci à Maureen et Marie pour cette super soirée et merci encore à Marie pour les belles photos qu’elle a pris lors de la soirée. Un grand merci à Agathe pour la correction de l’article. 

Si jamais vous avez d’autres questions ou des remarques à faire, n’hésitez pas à laisser un commentaire ici.

et en fonction, j’éditerais peut-être l’article afin de le rendre le plus complet possible.

Tu peux suivre le blog sur :
131 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *