Actualité,  Information,  Questionnement

La réalité virtuelle, au service de tous?

Petite, je me rendais assez souvent à Disneyland Paris, parfois plusieurs fois par an en compagnie de mes parents mais, même s’il est vrai qu’on ne vit pas si loin que cela, c’était avec plaisir que nous sommes partis à l’aventure du parc hollandais Efteling, se situant à 1h30 de chez moi, au Pays-Bas. A l’époque, le parc n’était pas aussi ouvert qu’il ne l’est maintenant avec les visiteurs étrangers. Le site n’était disponible qu’en néerlandais mais, même s’ils ne parlaient pas toujours français, on sentait vraiment que les employés étaient sympathiques et qu’ils voulaient bien faire. Depuis, les publicités se font plus présentes à la télévision, en tout cas en Belgique et le site a été entièrement traduit en français.

le logo d'Efteling

Ouvert en 1935, même si à l’époque c’était plus un terrain de jeux que réellement un parc d’attraction, il devint rapidement un parc à thème, se concentrant sur les contes et les légendes. Si, quand j’étais enfant, nous pensions, avec mes parents, que c’était un parc sympathique sans pour autant dépasser la qualité de Disneyland Paris, maintenant en 2019,

je peux vous assurer qu’Efteling n’a rien à envier au parc parisien. Le parc s’est bien agrandi avec le temps et surtout, ils ont su avancer au niveau technologique et les dernières attractions ouvertes sont sublimes ! Autant par la thématisation que par les sensations et le système utilisé. Il suffit de voir la dernière en date, Symbolica, pour se rendre compte de la qualité de ce parc.

Efteling est un parc qui me tient particulièrement à coeur depuis que nous l’avons visité, il y a des années. Si vous vivez dans le nord de la France ou en Belgique, vous connaissez peut-être la culture flamande et hollandaise. Ce serait assez difficile de l’expliquer avec des mots à quelqu’un qui ne connait pas, mais j’ai toujours trouvé qu’ils étaient un peu kitch mais dans le bon sens du terme. Et en effet, c’est comme ça que je décrirais Efteling. Le parc a une ambiance très spéciale. On peut retrouver des attractions très récentes, certaines plutôt familiales et d’autres donnant énormément de sensations, mais aussi des décors comme la forêt des contes par exemple où nous pouvons nous promener tout en découvrant des décors qui s’animent sous nos yeux pour conter des fables que l’on connaît et d’autres dont on a jamais entendu parler.

Mais alors, quel est le rapport entre ce titre et ce que je vous raconte ? Après tout, il ne s’agit pas d’un article ayant pour but de vous présenter le parc hollandais, même si je le fais avec plaisir.

Et bien voyez vous, j’avais une attraction préférée, qui l’est toujours d’ailleurs. Elle s’appelle « Droomvlucht » ou bien « Vol de rêve » en français et elle se situe dans la partie Royaume Magique du parc (Marerijk). Il s’agit d’un dark ride, le livre « De l’esquisse à la création » donne la définition suivante d’un dark ride : cela vient, en partie, de la manière dont les visiteurs se déplacent à toute allure sans bien savoir ce qui leur arrive. Vous prenez véritablement la place du héros du film et n’êtes plus un simple spectateur. Comme l’attraction Blanche-Neige et les sept nains à Disneyland Paris sauf qu’ici, nous sommes nous même le héros puisqu’on part à la découverte de ces rêves. En effet le véhicule donne l’impression de voler comme dans Peter Pan’s Flight, le rail étant situé sur le haut du véhicule. Cette attraction nous emmène découvrir des lieux fantastiques tels que des châteaux sur des pics rocheux, des planètes, des forêts remplies de fées et de trolls. Et si cette attraction me plait autant c’est pour sa très grande beauté et pourtant, elle ouvrit en 1993, seulement 1 an après l’ouverture de Disneyland Paris et je ne trouve pas qu’elle ait pris un gros coup de vieux pour son âge. Les animatroniques ne sont certes, pas les plus incroyables en terme de mouvement et de fluidité mais à mes yeux, c’est aussi cela qui fait le charme de ce dark ride qui d’ailleurs, est considéré par l’American Coaster Enthusiasts comme le plus beau dark ride au monde.

Et pourtant, même s’il s’agit de mon attraction favorite de tout le parc d’Efteling, après toutes ces années, je ne peux plus la faire puisqu’elle n’est pas accessible aux personnes en fauteuil roulant. Ainsi quand je me rends là bas, je ne peux pas rider cette attraction que j’aime tant. 

Pourquoi ? Et bien, je pense avoir la réponse à cette question. A Disneyland Paris, je ne peux pas faire Peter Pan’s Flight parce que, en cas d’évacuation, il faut que je sois capable de descendre une échelle (même si en vrai, même avant d’être handie, j’aurais été incapable d’en descendre une). C’est une information qu’on m’a dite plusieurs fois et qui vient de Cast Members. J’imagine que, puisqu’il s’agit du même genre d’attraction, le véhicule étant attaché au rail par le haut, ils ne permettent pas aux personnes en fauteuil de faire Droomvlucht. Ce n’est donc pas accessible pour nous, personnes handicapées en fauteuil roulant.

Enfin oui mais non…

Si je ne peux pas embarquer dans le véhicule comme n’importe qui d’autre, je peux quand même vivre cette aventure grâce à la VR. Efteling propose aux visiteurs handicapés d’effectuer ce vol grâce à un casque de réalité virtuelle ! mais pas que…

Mais avant toute chose, qu’est-ce que la VR? C’est en réalité une abréviation pour « Virtual Reality » ou réalité virtuelle en français. Il s’agit « d’une technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiellement généré par des logiciels. La réalité virtuelle crée un environnement avec lequel l’utilisateur peut interagir. La réalité virtuelle reproduit donc artificiellement une expérience sensorielle, qui peut inclure la vue, le toucher, l’ouïe, l’odorat« * Mais à mes yeux, cette définition est un peu trop compliquée. En fait, plus souvent il s’agit d’un casque à placer sur ses yeux, nous faisant voir un univers en 3D, donnant l’impression que c’est la réalité. On peut y ajouter d’autres sensations afin de rendre l’expérience plus immersive encore. 

Voici une vidéo en néerlandais parlant de cette nouvelle expérience pour les personnes handicapées. Je vais essayer de trouver un moyen pour faire des sous-titres en français. 

 

“On souhaite que tout le monde puisse avoir un bon moment à Efteling, en incluant les visiteurs handicapés. Jusqu’à maintenant, la VR était une espérience individuelle, mais avec l’aide d’autres techniques, nous pouvons maintenant créer une expérience de groupe. Le plus important était d’être capable de communiquer entre nous durant l’attraction et partager l’expérience ensemble. C’est ce qu’Efteling défend vraiment. Je suis très fier de notre collègue, Freek Teunen qui a eu cette idée et montre comment nos employés sont constamment en contact avec nos visiteurs et savent ce dont ils ont besoin et ce qu’ils souhaitent. »

Fons Jurgens, président et CEO d’Efteling

Située dans une petite salle non loin de la sortie, on y rencontre un employé d’Efteling. En période de grosse affluence, il faudra peut-être prendre un rendez-vous afin de revenir plus tard quand il y aura de la place. On s’installe face à une petite barre et un écran, notre accompagnateur s’installant à nos côtés sur une chaise, lui aussi devant une barre et un écran. La personne nous explique le principe. Sur nos yeux nous aurons le casque de réalité virtuelle, sur nos oreilles un casque audio ainsi qu’un micro près de la bouche pour pouvoir discuter avec notre accompagnateur sans soucis tout en entendant la musique et les bruitages du dark ride. Mais il y a également du vent et des odeurs ! L’employé d’Efteling nous explique qu’il ne faut pas trop bouger la tête car cela peut donner le tournis ou même la nausée et en cas de problème, elle me montre un bouton sur lequel je peux appuyer afin d’arrêter l’expérience. Après avoir vérifié que tout était bien pour nous, elle referme un rideau afin d’être dans une certaine obscurité.

Alors c’est vrai que ça ne vaut pas la véritable expérience, bien sûr mais je trouve ce système tellement extraordinaire et ça donne tellement de possibilités pour les personnes handicapées ! Tous les dark rides peuvent ainsi devenir accessibles d’une certaine façon et pourquoi s’arrêter là ? Avec un système un petit peu différent, on pourrait tenter de re-créer des sensations. Par exemple pour Star Tour ou bien pour Pirates des Caraïbes. Je sais bien qu’il ne serait pas possible de re-créer les mêmes sensations mais avec un sol qui puisse s’incliner légèrement et un effet de vent (et même pourquoi pas d’eau et d’odeurs pour Pirates) on pourrait au moins donner une ambiance générale.

Imaginez une seconde toute les attractions qui seraient accessibles pour les personnes handicapées grâce à cela ! On serait loin des deux misérables attractions accessibles pour les personnes en fauteuil roulant électrique de Disneyland Paris. Alors certes, je ne trouve pas cela normal que des attractions comme Phantom Manor, Pinocchio, Buzz ou même Blanche-Neige n’aient pas un véhicule accessible pour tous les fauteuils, après tout il n’y a pas de sensations fortes. La raison étant, je pense, simplement le manque de place pour pouvoir créer un morceau de quai d’embarquement spécialement pour ce véhicule, comme dans l’Aventure Totalement Toquée de Rémy, c’est fait pour que la personne handicapée puisse prendre son temps pour embarquer sans devoir arrêter l’attraction en elle même. Si Phantom Manor a déjà de très nombreux arrêts à cause de facétieux revenants, imaginez un instant s’il fallait rajouter un véhicule au rail et l’arrêter pour qu’on puisse embarquer avec son fauteuil ? 

Le décor devant Peter Pan's Flight en Floride

Bah alors, qu’est-ce que tu attends Disneyland Paris (et The Walt Disney Company plutôt) ? Et bien je n’ai pas vraiment de réponse à cette question. Efteling est un parc de qualité mais qui, malgré tout, reste loin de l’énormité de l’entreprise Disney et pourtant, ils sont capables de rendre un dark ride accessible grâce à la réalité virtuelle et ce, depuis le printemps 2018. Donc si ce petit parc hollandais peut le faire, on ne va pas me faire croire qu’il n’en est pas de même pour une entreprise aussi énorme que celle de Disney ? 

Si on peut encore parler de problèmes de budget pour Disneyland Paris, quelle est la raison pour les parcs américains ? Un manque de place ? Je n’en sais rien et c’est sans doute l’une des questions que j’aimerais le plus poser si j’avais la possibilité de rencontrer Bob Iger. Quand je vois qu’ils sont d’accord de payer deux milliards de dollars pour construire un land sur Star Wars, pourquoi ne pas utiliser un peu de cet argent pour rendre les parcs accessibles au plus grand nombre ?

Cette technologie nous ouvre un nouveau monde plus accessible aux personnes handicapées pour les parcs à thème, ce que j’espère c’est que Disney va enfin se décider à se pencher sur ce sujet car même s’il est vrai que les dernières attractions sont mieux au niveau de l’accessibilité, je pense que certains fans Disney rêvent de pouvoir vivre certaines attractions mythiques des parcs Disney comme Pirates des Caraïbes, Phantom Manor et Star Tour. S’il est difficile de vraiment changer des anciennes attractions au niveau technique, ils pourraient au moins utiliser cette technologie. 

Alors si jamais vous hésitiez à vous rendre à Efteling, allez y ! Il s’agit d’un parc grandissant à l’univers unique et avec de très bonnes attractions qui en plus, essaye réellement d’améliorer l’accessibilité pour les personnes handicapées ! Des articles dédiés à l’accessibilité et au parc en lui même viendront plus tard parce que j’aime bien trop en parler pour ne faire qu’un seul article. 

C’est le premier article ou je donne un petit peu mon avis et ou je cherche à réfléchir sur l’accessibilité dans les parcs. J’espère ainsi vous avoir appris quelque chose mais également vous avoir donné envie d’aller visiter ce parc, il le mérite! A la semaine prochaine! 

CREDIT : Dans cet article j’ai utilisé des photos que j’ai prise moi même lors de mes voyages là bas mais également une photo (celle de l’entête) venant d’InPark Magazine (Cliquez ici pour le lien).

Si jamais vous avez d’autres questions ou des remarques à faire, n’hésitez pas à laisser un commentaire ici.

et en fonction, j’éditerais peut-être l’article afin de le rendre le plus complet possible.

Tu peux suivre le blog sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *